La carie

 

 

La carie est une "maladie infectieuse" de la dent. Elle se caractérise par la destruction des tissus durs de la dent pour former une cavité qui s'agrandit si elle n'est pas traitée.

 

Les bactéries qui provoquent la carie se situent dans la plaque dentaire qui adhère à la surface des dents. Cette plaque est constituée principalement de débris alimentaire dont les bactéries se nourrissent pour produire des acides qui déminéralisent l'émail.

 

Nous ne sommes pas tous égaux par rapport aux problèmes carieux. Un terrain favorable, lié à des facteurs génétiques (malpositions des dents, salivation, minéralisation des dents, médicaments...) ou notre mode de vie (habitudes alimentaires, stress, tabac, hygiène...), influe sur le développement des caries.

La carie débute le plus souvent dans des zones difficiles d'accès au nettoyage : les sillons des molaires ou les espaces interdentaires. Une bonne technique de brossage et le passage du fil dentaire sont nécessaires. (voir fiche conseils : les règles d'une bonne hygiène bucco-dentaires).

 

Une lésion débutante de l'émail peut le plus souvent se reminéraliser grâce au calcium de la salive ou le fluor du dentifrice. Dans le cas contraire elle progresse dans la dentine avec l'apparition de sensibilités (froid, sucré, chaud, acide, à la mastication). A ce stade, le curetage de la carie, avec ou sans anesthésie selon la profondeur, et une obturation avec une résine composite, permettent de supprimer les signes douloureux (voir obturation en résine).

 

En l'absence de soins adaptés, elle évolue vers la pulpite qui est une "rage de dent" puis vers la nécrose suite à la colonisation des bactéries dans la pulpe. Cette infection peut diffuser et s'étendre à l'os avec la formation d'abcès.

Au stade 3 et 4, un traitement endodontique est envisagé (page suivante) :

-   soit pour supprimer l'inflammation et donc le nerf (stade 3),

-   soit pour enrayer l'infection par la désinfection des canaux radiculaires (stade 4).

 

 

Evolution de la carie