Le détartrage

Après chaque repas, une fine pellicule constituée de débris alimentaires et de nombreuses bactéries se forme à la surface des dents : c'est la plaque dentaire.

Cette plaque adhère fortement grâce aux glycoprotéines salivaires.

Si elle n'est pas retirée efficacement par un brossage régulier et soigneux, elle se minéralise et se durcit pour former le tartre. La porosité de ce dernier favorise l'adhérence de certaines bactéries qui peuvent entraîner le développement de caries et/ou de maladies de gencives.

Ce tartre se colore avec le temps. Il peut devenir plus ou moins foncé selon les habitudes alimentaires, le tabac, la consommation de café ou de thé.

 

Un détartrage régulier associé à un polissage professionnel permet de conserver des dents claires, lumineuses et des gencives saines. Il doit être effectué en moyenne 1 à 2 fois par an. Il ne faut pas attendre que les gencives saignes ou que le tartre soit important. Votre praticien utilise des inserts ultra-soniques totalement inoffensifs pour la dent et peut, à la demande du patient ou si cela est nécessaire, réaliser un aéropolissage qui permet un nettoyage intensif des espaces interdentaires.

Détartrage à l'ultra-son
Aéropolissage

Le surfaçage

Le surfaçage (ou curetage) fait parti de la première phase de traitement des parodontites. Ce procédé non-chirurgical permet d'assainir les surfaces dentaires situées sous la limite de la gencive, dans la poche parodontale. La désinfection des tissus ainsi que l'élimination du tarte sous-gingival autorise la guérison, c'est à dire la fermeture des poches et la ré-adhésion de la gencive à la dent. Ce traitement peut être localisé à un secteur de dents ou à toute la bouche selon l'étendue de la maladie.

 

Après une phase de cicatrisation d'environ 2 mois, la situation est réévaluée pour valider la guérison et mettre en place un programme de maintenance personnalisé afin de stabiliser les résultats obtenus (voir rubrique maintenance).

 

Dans les situations ou les poches, mesurées lors de la séance de sondage, sont très profondes, et que la première phase de traitement n'est pas suffisante, un volet (ou lambeau) gingival permet de traiter plus efficacement les surfaces dentaires (voir rubrique lambeau d'assainissement).

Surfaçage radiculaire